Dans un monde de l’entreprise à la recherche constante de performance, le bien-être au travail se révèle être un puissant axe de croissance. Ainsi, les sociétés qui rencontrent le plus de succès sont celles qui s’assurent, en interne comme en externe, de l’épanouissement de leurs collaborateurs. C’est dans cette optique, qu’un Riders Club d’un nouveau genre a vu le jour au Grand-Duché de Luxembourg, et plus précisément au sein de CTG Luxembourg. Fondé par des membres du personnel, ce club de motards se veut le symbole d’une intégration réussie entre la grande communauté des deux-roues et l’entreprise.

 

 

Prônant des valeurs comme la fraternité, le partage et l’entraide, le Riders Club « Commit To Gasoline » souhaite promouvoir l’utilisation responsable de la moto sur le chemin du travail, en mettant l’accent sur la sécurité de tous les usagers. Mieux encore, cette initiative offre une alternative à la mobilité classique, dans un pays où la congestion et le trafic ne cessent d’augmenter : « Si 10 % des automobilistes optaient pour une moto ou un scooter pendant les périodes de pointe, la longueur des files diminuerait de 40 %, tout comme le nombre d’heures perdues ». Tel est le constat d’une étude scientifique relayée par la Fédération Belge et Luxembourgeoise de l’Automobile et du Cycle (FEBIAC). En effet, selon une étude menée par le cabinet américain Inrix et publiée au début du mois de février, chaque automobiliste luxembourgeois passe 33 heures dans les bouchons, à Luxembourg-Ville uniquement. Dès lors, pourquoi ne pas davantage promouvoir l’utilisation des deux-roues sur le chemin du travail ?

Cette question, Landry Gandemer se la pose depuis de nombreuses années. Motard depuis plus de 30 ans, il enfourche son engin chaque matin pour rejoindre Bertrange, où il travaille au sein de CTG Luxembourg PSF S.A. « Le fait de venir travailler à deux-roues est une vraie force pour l’entreprise, or personne n’en a véritablement conscience », explique-t-il. « L’idée est donc venue de rassembler tous les utilisateurs de deux-roues, motos et scooters, présents au sein de notre entreprise. Notre volonté est de faire en sorte que la personne qui choisit de venir au travail en deux-roues arrive à bon port, en toute sécurité. »

 

Partage, générosité et entraide

« Commit To Gasoline », le Riders Club de CTG Luxembourg est né en ce début d’année. « Commit traduit également l’engagement et l’investissement de l’entreprise CTG pour ses collaborateurs. Labélisé Great Place To Work durant 7 années consécutives, notre employeur a toujours œuvré pour le bienêtre de ses salariés et c’est donc tout naturellement que l’idée a pu prendre vie », témoigne Landry. Depuis sa création, ce sont 30 personnes, dont 3 femmes, qui ont adhéré à cette initiative et ont déjà rejoint « Commit To Gasoline », soit environ 10% de l’effectif total de CTG Luxembourg PSF S.A..

Si, comme dans tout Riders Club qui se respecte, le fun fait partie intégrante de l’aventure, l’idée de Landry et de ses comparses est de mettre l’accent sur la sécurité. En avril, un stage de perfectionnement à la conduite des deux-roues est d’ores et déjà inscrit au programme. « Fin mai, nous avons prévu une descente en force aux Motordays 2018 de Gérardmer, dans les Vosges », poursuit l’initiateur du projet. « Dans un deuxième temps, pourquoi ne pas sensibiliser et former l’ensemble du personnel à une conduite plus respectueuse de tous les usagers de la route ? » L’esprit motard, c’est aussi le partage, la générosité et l’entraide. Tout naturellement, les membres de « Commit To Gasoline » ont prévu de consacrer un peu de leur temps pour des œuvres humanitaires ou caritatives. L’idée est d’ouvrir ces actions aux autres membres du personnel, qui pourront eux aussi s’engager aux côtés des Riders, dans un même esprit d’ouverture et de partage, au cœur de l’entreprise.