app décalées

8 applications décalées pour passer l’hiver au chaud

 

Parce qu’il n’y a pas de raison que les températures négatives et la grisaille soient seulement synonyme de déprime au bureau, Urban BEAST a déniché pour vous huit appli décalées qui, à défaut d’augmenter votre productivité, rendront vos pauses dej’ un peu plus fun.

 

Hater : Pour les haters en mal d’amour

Enchaîner les «match» sur Tinder ? Tellement 2016. Aujourd’hui, on mise sur nos objets de détestation favoris pour espérer décrocher un rencard. Hater propose de créer des rencontres entre personnes qui détestent les mêmes choses. Parce qu’il y existe forcément quelqu’un quelque part qui hait les chatons et le dernier album de Phoenix autant que vous.

 

Minutiae : Pour les control freak d’Instagram

Passer de (trop) longues minutes à trouver le bon angle, la bonne luminosité pour capturer une photo de votre pizza sous le regard mi-blasé mi-stressé de la personne en face de vous, pour espérer, enfin, décrocher un nombre de like digitalement acceptable. Un rituel un rien flippant qui a parasité vos vacances et celles de vos amis. Heureusement, grâce à Minutiae, les tourments intérieurs quant au choix du filtre parfait ne seront plus qu’un lointain souvenir. L’appli vous oblige à prendre et à publier une photo en moins d’une minute. Vous pourrez enfin retrouver le plaisir de manger chaud.

 

Kiwake : Pour les not morning person

06:30. Le réveil pique et la tentation de snoozer l’alarme est beaucoup trop forte. Pour s’éviter les « cinq minutes » supplémentaires qui se transforment trop souvent en vingt, Kiwake est la solution. Pour arrêter l’alarme, il faut prendre en photo un élément de son intérieur, préalablement capturé. Finalement, quitte à se lever pour prendre en photo la machine à café, autant faire d’une pierre deux coups.

 

Inap@work : Pour les flemmards angoissés

Rendez-vous obligatoire de nos journées estivales, la sieste post-dej est à proscrire une fois le travail repris. C’était sans compter Inap@work. Une application (presque) révolutionnaire tant elle est ingénieuse. Le concept ? Dormir pendant que l’appli simule tous les bruits que ferait un employé modèle : tapotement du clavier, respiration concentrée, clic de la souris. Pour digérer en toute sérénité.

 

Fake an excuse : Pour les relous du téléphone

Votre boss vous appelle concernant un dossier en retard ? Votre mère vous rappelle le déjeuner prévu ce week-end ? Votre meilleure amie se lamente sur ses déboires sentimentaux ? Trop gentil/poli/bien élevé, impossible de raccrocher sans risquer l’incident diplomatique. L’appli Fake an excuse permet de jouer divers sons afin de simuler au choix : une alarme incendie qui se déclenche, une sirène de police qui hurle, un open space un peu trop vivant. De la plus banale des situations à la plus incongrue, vous pourrez dire adieu aux appels interminables.

 

RunPee : Pour les cinéphiles dilettantes

La perspective de regarder un film de plus de 90 minutes sans pouvoir décoller de votre canapé sous peine de louper LE moment clé, vous est insupportable ? RunPee est l’appli qu’il vous faut. Elle détermine les scènes pendant lesquelles vous pouvez vous absenter et vous fait même un petit résumé pour être certain de bien tout comprendre à l’histoire.

 

Écrire en marchant : Pour ceux qui n’ont pas une minute à perdre

Depuis quand faudrait-il décrocher, ne serait-ce qu’une seconde, les yeux de son

Smartphone ? Entre répondre à ce texto de votre chef et éviter le cycliste qui arrive droit devant vous, le choix est vite fait. Pourtant être multitâche n’est pas sans risque, en témoigne les cicatrices de poteaux sur votre front. Comme son nom l’indique, Écrire en marchant permet, grâce à la caméra dorsale de votre téléphone de répondre à vos mails sans avoir à croiser le regard des formes de vie humaine qui vous entourent. Une façon comme une autre d’accroitre sa productivité.

 

Nothing : Pour les imprécis

Connaître l’heure exacte, la météo du lendemain, calculer un pourcentage exact ou encore le lieu d’un concert branché ? Beaucoup trop mainstream. Bien plus ludique, Nothing offre un service de géolocalisation « flou », un mode d’emploi pour Minitel et la météo de la veille.