Aimé Guibert, le créateur Mas de Daumas Gassac, premier grand cru du Languedoc, s’est éteint à 91 ans.

Il était une figure, un pionnier. Lui – et son épouse Véronique – presque seuls contre tous, ont compris qu’il était possible de réaliser de grands vins en Languedoc, à une époque où la quantité primait unanimement sur la qualité.

Conseillé par Henri Enjalbert, un ami géologue et professeur à l’université de Bordeaux, il plante du cabernet sauvignon sur son terroir d’Aniane au début des années 1970. C’est bien sûr un pied de nez aux bordelais, mais c’est surtout parce que le sol et le climat se prêtent à l’objectif de qualité (surnaturel dans cette région à cette époque) qui régit toutes les décisions au Mas.

Il fait même appel à l’illustre œnologue bordelais Emile Peynaud pour réaliser ses vinifications. Voilà comment naît, en 1978, le premier grand vin du Languedoc. Sans appellation bien sûr, ce « vin de pays » à 80% de cabernet sauvignon n’entrant pas dans les cases des manuels de l’INAO.

 

Distributeur au Luxembourg

Wengler Châteaux & Domaines 

2 r. Neuve, L-6581 Rosport