La promotion d’un film peut faire sa réussite ou le tuer dans l’œuf avant même sa sortie en salle. Depuis quelques années, les studios redoublent d’efforts et d’inventivité dans ce domaine pour convaincre le grand public d’aller voir leur film en salle plutôt qu’un autre. Un angle apprécié de ces campagnes est le street marketing. Quand il est bien pratiqué, celui-ci s’avère très efficace. En voici quelques exemples.

 

Star Wars : l’éveil de la Force

Il est impossible de parler de marketing cinématographique sans mentionner la machine qu’est la franchise Star Wars. Pour le premier film sous la bannière de Disney, la galaxie lointaine, très lointaine s’était invitée absolument partout : vitrines de magasins, stations de métro, la Poste en France… mais aussi sur la Grande Muraille de Chine, où 500 Stormtroopers avaient été stationnés, ou sur des abribus à selfies en Allemagne, qui permettaient d’imprimer directement le cliché sur place.

 

Thor : le monde des ténèbres

 

Les abribus sont un lieu commun pour l’affichage de posters à la sortie de films grand public. Pour le deuxième volet de Thor, Marvel a un peu changé la formule en « cassant » une vitre avec Mjolnir, qui finit sa course dans l’encart publicitaire d’en face.

 

2012

De même, les stations de métro et tunnels sont souvent utilisés pour l’affichage publicitaire. Le film catastrophe 2012 s’est annoncé en débordant des encarts, façon inondation.

 

Là-haut

Le film d’animation à succès de Disney Pixar a utilisé les ballons pour sa promo, au-dessus de cinémas, de panneaux et autres.

 

Ca

Plus récemment, le remake de « Ca » utilisait également des ballons, point important du film, pour attirer les gens dans les salles.

 

Les Simpson

Pour la sortie du film, la Fox avait mis les petits plats dans les grands. Escalators et arrêts de bus avaient été personnalisés. Certaines supérettes américaines avaient même été transformées en Kwik-E-Mart.

 

Spiderman 2

Peut-être l’exemple le plus original. Pour promouvoir la sortie du film Spiderman 2, des urinoirs en hauteur, accompagnés du logo, avaient été installés dans quelques endroits choisis.

 

The Amazing Spider-man

Quelques années plus tard, à l’occasion du reboot de la franchise, la ville d’Oslo était le théâtre de fausses interventions de l’homme-araignée, laissant derrière lui de la toile et sa signature.

 

Mad Max : Fury Road

Dans le monde de Mad Max, il y a des véhicules, mais surtout beaucoup de poussière. L’occasion de faire un « Dusty car wash » à Toronto.

 

Ant-Man

La comédie super-héroïque emmenée par Paul Rudd a cartonné. Il faut dire que Marvel avait su faire monter l’enthousiasme des amateurs avec ses minuscules panneaux d’affichage en Australie et ses mini statuettes dans les rues de Londres, avec la complicité de l’artiste Slinkachu.

 

Lego Batman, le film

Le film d’animation, sorti l’année dernière, a profité en France d’une campagne coordonnée multi-support. En plus des spots publicitaires et des affichages adaptés aux écoles, boites de nuits, bus et métros, les selles des Vélib’ et certaines tables en terrasse ont accueilli le message du chevalier noir animé.

Kong : Skull Island

Los Angeles a été le théâtre pour la sortie du dernier opus de la série King Kong de scènes de destruction causées par le gorille géant. L’agence Grand Design a laissé des empreintes de pas géantes dans des lieux mythiques de la métropole.