Les robots sont parmi nous mais cela nous mènera-t-il à l’extinction ? 2015 a été dans tous les cas une année de prise de conscience générale de la montée en puissance des AI (Artificial Intelligence), renforcée par les sorties alarmistes de Bill Gates, Stephen Hawking ou Elon Musk, récemment au Luxembourg. Un avertissement de ce dernier mais aussi une bourse de 7 millions de dollars distribuée à 37 équipes de recherche via le Future of Life Institute (FLI) afin « de garder l’IA fiable et bénéfique ». Voici en attendant de quoi briller en networking cocktail quand le sujet est sur la table.
Turc Mécanique : le débat des faux AI

Cette supercherie date de plus de deux siècles, mais le terme est de retour aujourd’hui. A l’époque, un automate joueur d’échec (représentant un Turc) gagnait contre tous les adversaires qui se présentaient. Napoléon Bonaparte comme Benjamin Franklin tombèrent dans le panneau : un joueur chevronné étant tout simplement dissimulé dans un compartiment secret. Aujourd’hui, de nombreux “retailers” en ligne utilisent de fait des “turkers” pour guider le choix de l’internaute ou remplir des tâches simples ou fragmentées. Cela, sans pour autant s’en cacher : Amazon présente cela avec humour sous le label “artificial artificial intelligence”, et 500.000 digital workers s’y seraient essayés en 10 ans. Intéressés ? Visitez mturk.com. Un bémol toutefois : ces travaux sont associés à des rémunérations minimes (10 à 25 cents) et à un temps imparti : si vous prenez la tâche et ne la réalisez pas dans le temps alloué, elle est remise sur le marché. Bonne nouvelle : si vous ne vous sentez pas l’âme d’un Turker, Amazon Luxembourg recherche également une centaine de hauts profils pour rejoindre ses rangs à Clausen.

RankBrain

On connaissait PageRank, qui mesure chez Google l’importance d’une page web par le nombre de liens qui y mènent. Mais depuis quelques mois, c’est une intelligence artificielle, RankBrain, qui convertit votre recherche en valeurs mathématiques, et représente aujourd’hui une très grande partie des résultats proposés par le géant de Mountain View. Dans un test, des employés de Google ont prédit la pertinence des pages à 70 % tandis que RankBrain affichait une performance à 80 %. Le Machine Learning a de beaux jours devant lui, et les marketers luxembourgeois de nouveaux défis, à commencer par Vanksen, Best SEO Strategy of the Year lors du MarketersDay 2015 et Christian Carbonne, élu Marketing & Communication Manager of the Year (Luxair). La lumière pourrait également venir de Mikado (Social Media Strategy of the Year), ou encore de l’agence VOUS, dont le prometteur Aurélien Luiselli a décroché le Young Marcom Talent of the Year cette année.

52% DES EMPLOIS AU LUXEMBOURG MENACÉS PAR LES ROBOTS

Arts & Robots au Mudam

Luxembourg vous offre de communiquer avec un humanoïde. Une collaboration initiée par le Dr Patrice Caire en collaboration avec le SnT et la Ville de Luxembourg. Le robot serait-il le médiateur culturel du futur ? Vous avez jusqu’au 15 janvier 2016 pour vous faire une idée.

IA contre avocats

35 % des dirigeants de cabinets d’avocats sondés en 2015 par Altman Weil ont estimé qu’ils pourraient utiliser une intelligence artificielle similaire au Watson d’IBM dans les 10 prochaines années… et remplacer les jeunes avocats par des IA. Il n’étaient que 25% l’année dernière. Dentons, présent dans plus de 50 pays, utiliserait déjà une intelligence artificielle – appelée ROSS – pour les affaires de faillite. Pour le moment au Luxembourg, les sujets tournent sur l’utilisation des données et sur les perspectives de l’homme augmenté. Un domaine animé tout récemment au Grand- Duché lors d’un colloque organisé en collaboration avec l’Union Internationale des Avocats (UIA). Me Rosario Grasso, bâtonnier du Barreau de Luxembourg, Mme Tine A. Larsen, présidente de la CNPD et Me Alain Grosjean, Partner, Bonn & Schmitt étaient à l’avant garde des débats.

Un AI “luxembourgeois” dans Tomorrowland ?

Dans cette production Walt Disney Pictures de 2015 (À la poursuite de demain, en français) et qui compte pour acteurs Brittany Robertson, George Clooney ou encore Hugh Laurie, un des deux robots humanoïdes AA porte le nom d’Hugo. Une référence directe à Hugo Gernsback (notre couverture).

99.807 emplois au Luxembourg sur les 190.709 considérés dans l’étude La révolution technologique au Luxembourg menée par ING, pourraient être robotisés. Managers, professions intellectuelles, scientifiques et artistiques seraient les moins exposés. A l’opposé, on retrouve parmi les professions en danger les emplois administratifs et… les mannequins.

Luxembourg AI jobs : go Belval

Si vous recherchez un job au Luxembourg vantant l’attrait de son management pour l’intelligence artificielle, vous ne trouverez qu’une annonce actuellement. Elle émane d’Airbox, une start-up créée par Jacques Touillon et Inouk Bourgon, les créateurs du Footbot, installés au Technoport. L’objet : un moniteur de contrôle de la qualité de l’air intérieur. Le List (Luxembourg Institute of Science and Technology) travaille également sur le projet, et l’UNI devrait prochainement rejoindre le rang des partenaires du projet.

Computer says No

Série britannique offrant des sketches désopilants avec des répliques déjà cultes dans laquelle les acteurs, incarnés par Carol Beer suivent aveuglément les instructions des ordinateurs. Banque, agence de voyage, hôpital : un florilège de situations qui nous renvoie à notre propre interprétation du “comportement” des ordinateurs. Jean Hilger, CIO et Vice Président de la BCEE, serait un grand fan.