vr1

Le cinéma n’est pas le seul secteur qui s’intéresse de près à la réalité virtuelle. Chaque domaine et chaque pan de l’industrie peut y voir des opportunités de développement. Des plus modernes comme les transports ou l’automobile, elles se lancent dans le grand bain de la VR.

 

« Réalité virtuelle », l’expression sonne comme un oxymore mais son application dans la réalité, la vraie, n’a rien de virtuelle. En plus du secteur du divertissement, beaucoup d’industries s’intéressent à cette nouvelle technologie pour améliorer la productivité, le confort et la formation des employés, ou encore le travail collaboratif au sein des entreprises.

 

Les premiers jeux vidéos 100% VR

La réalité virtuelle favorise l’immersion de l’utilisateur et l’industrie du jeu vidéo compte sur les améliorations technologiques futures de la VR pour créer et commercialiser des jeux réalistes et immersifs. Ubisoft, l’entreprise française de développement et de distribution de jeux vidéo a ainsi créé son premier jeu uniquement jouable en réalité virtuelle : Eagle Flight. Son concept ? Faire voler l’utilisateur au-dessus de Paris dans la peu d’un aigle. La VR offre des sensations différentes d’une console de salon. Quant à Warner Bros, la société de production et de distribution pour le cinéma et la télévision va lancer, avec IMAX, deux films : Justice League et Aquaman en réalité virtuelle très prochainement.

 

Une immersion musicale totale

Des cassettes audio aux CDs jusqu’aux formats MP3 : en 20 ans, le numérique a bouleversé l’industrie musicale. Les clips vont-ils laisser place à des formats vidéo en VR ? Gorillaz, le groupe britannique a récemment réalisé le clip vidéo de son nouveau titre Saturn Barz en réalité virtuelle et dans un format à 360°. Le paysage musical est entièrement revisité avec ce format et une jeune startup, VR Sessions, propose ses services afin de réaliser ce type de projets. Le spectateur peut ainsi regarder et se déplacer où bon lui semble. Lors d’un concert filmé par exemple, il peut s’attarder sur un musicien, s’asseoir à côté de lui et vivre l’événement au plus proche de la scène.

 

Les industries plus traditionnelles prennent le pas

La réalité virtuelle se concentre également sur des secteurs et des industries plus traditionnelles. Elle peut s’avérer utile dans le cadre des formations, notamment pour des métiers dangereux, voire sensibles comme les secteurs de la médecine ou de la maintenance. L’automobile utilise aussi cette technologie pour faciliter la collaboration à distance au moment de la conception d’un véhicule. Le Groupe PSA a par exemple intégré la VR au sein de son « Design Process » en début d’année. Le constructeur ferroviaire français Alstom porte quant à lui un vif intérêt pour la réalité augmentée avec l’utilisation du casque Microsoft HoloLens autour de trois usages potentiels : à la fois pour aider les commerciaux à vendre des produits via une plateforme innovante, aider les techniciens lors des opérations de maintenance des trains et tramways, et enfin pour la conception. La réalité virtuelle peut également servir dans le domaine médical en permettant, entre autres de traiter les phobies, les addictions ou le stress.