Résolument, il y a eu un avant, et un après. Dans notre approche de la mode, bien sûr, qui a été révolutionnée par l’arrivée fulgurante des réseaux sociaux, mais bien plus. La mode connectée se traduit également par l’intelligence de la matière, voire de l’accessoire que l’on porte. Une véritable révolution, en somme, qui, si elle fait de nombreux addicts chez les geeks que nous sommes devenus, est une matière inépuisable d’inspiration pour les créateurs qui jubilent.

L’intérêt de la mode connectée? Favoriser les interactions, en même temps que ces nouveaux produits permettent de « réactiver le dialogue avec le public à travers un nouveau langage », comme le soulignait le directeur de la création de Swatch International, Carlo Giordanetti, à l’occasion du lancement de la toute première montre connectée de la marque, la Touch Zero One.

Un secteur en plein essor

Un engouement généralisé chez les pros, qui se traduit par différentes manifestations complètement dédiées à la mode connectée. Ainsi, le CCM Benchmark Institut organise le 17 novembre prochain toute une journée sous la thématique When Digital meets Fashion qui étudiera le large impact de l’hyper connectivité dans notre rapport à la mode et au shopping: nouvelles façons d’acheter et matières innovantes, ou comment les wearables nous font passer d’une logique de gadget à l’adoption d’une seconde peau hybride bioélectronique.

De la même façon, cette tendance a donné naissance aux E-Fashion Awards, un concours international de mode où les étudiants présentent, à travers des créations originales, leur vision de la mode et des nouvelles technologies. Présidé par le très connecté Alexis Mabille, l’édition 2015 a salué le talent de la toute jeune Karen Topacio qui a utilisé un logiciel interactif d’enregistrement de mouvements capable de générer des volumes aléatoires servant de base à la conception de la collection.

Focus sur la montre connectée

Pionnière dans le domaine, la montre connectée, si elle a peiné à trouver son public, est en passe de devenir le symbole le plus emblématique de la tendance. Vedette de l’édition 2015 du salon de l’électronique IFA à Berlin, la montre connectée, sacralisée par l’iWatch fait des émules. Car oui, là encore il y a eu un avant et un après. Et l’iWatch a donné un sacré coup de boost aux ventes. En 2015, elle se fait d’ailleurs encore plus désirable: une collaboration avec la prestigieuse maison Hermès devrait lui donner ce côté chic que l’on attendait.

Notre shopping list :

beast1-applewatch

 

La star : iWatch, Boîtier en acier inoxydable de 42 mm avec Bracelet Sport blanc, 699€, disponible chez Lineheart, 84 Grand Rue, Luxembourg-ville

 

beast1-mode-sony-smartwatch3

Le meilleur rapport qualité/prix : Sony SmartWatch 3, à partir de 229€

 

 

beast1-applewatch-hermes

 

Objet de désir ultime pour elle: iWatch x Hermès, Hermès, 13 Rue Philippe II, Luxembourg, 1450€

 

beast1-montblanc

 

Objet de désir ultime pour lui: Montblanc TimeWalker Urban Speed e-Strap, 3215€

 

beast1-mode-samsung-s2

 

La + geek : Samsung Gear S2, à partir de 349€

 

La petite nouvelle : SWATCH Touch Zero one Cadran Montres, CC Auchan Kirchberg

La + accessible : Pebble Time, à partir de 129€

La plus smart : LG Watch Urbane Wearable Smart Watch, à partir de 399€