Au Luxembourg, vous avez encore la possibilité d’envoyer votre déclaration d’impôts 2015 avant la date limite du 31 décembre de cette année. Rencontre avec Franck Touvier, expert en fiscalité et Directeur de SLCA et Frontassur, qui partage avec les lecteurs d’Urban BEAST quelques bons plans pour récupérer une partie de votre impôt. Sans oublier que vous pouvez optimiser fiscalement encore pour l’année 2016. Le compte à rebours est lancé alors à vos marques ! Prêts ? Optimisons !

 

« Avant même de parler d’optimisation, grâce à de nombreuses déductions, il est possible d’obtenir un retour fiscal sur sa déclaration d’impôts » commence Franck Touvier.

Un exemple bien connu : concernant leur résidence principale, les propriétaires peuvent déduire les intérêts de leur prêt immobilier. «Il y a un plafond à respecter, et celui-ci est multipliable par le nombre de personnes dans le foyer fiscal », précise l’expert. A l’heure actuelle, ces plafonds sont de l’ordre de :

  • 1.500€ les cinq premières années
  • 1.125€ de 5 à 10 ans
  • Puis 750€ pour + de 10 ans

Avec la nouvelle réforme qui verra le jour en 2017, ces plafonds augmenteront et passeront à 2.000€, 1.500€ et 1..000€.

En ce qui concerne les autres prêts, comme par exemple prêt à la consommation ou personnel, ces derniers peuvent être déduits à hauteur de 336€ par personne dans le foyer fiscal, même les agios.

« Vous pouvez aussi déduire vos assurances décès sur vos prêts, même sur vos prêts contractés en France, vos cotisations de mutuelles françaises, responsabilités civiles (habitation, auto, privée, etc…) avec un plafond de 672€ / personne fiscalement déclaré dans le foyer » explique Franck Touvier, en complétant « vous pouvez également déduire vos charges extraordinaires (frais de domesticité, frais de garde d’enfants, etc…) à hauteur de 3.600€/an, les pensions alimentaires où un abattement de 3.480€ est admis par an et par enfant ».

Quant à la plus avantageuse optimisation avec le plus haut plafond, il s’agit de l’épargne prévoyance vieillesse ou épargne retraite.

« La durée minimale de souscription du contrat doit être d’au moins 10 ans » souligne Franck Touvier, avant d’ajouter particulièrement que « la prestation est payable au plus tôt à l’âge de 60 ans uniquement pour les contrats souscrits auprès de compagnies luxembourgeoises qui permettent cette déduction au Grand-Duché ». Les plafonds varient selon l’âge et sont à partir de 1..500€ encore pour cette année. A noter qu’à partir de 2017, un plafond unique de 3.200€ sera mis en place. « Tous les salariés luxembourgeois peuvent en profiter, même leur conjoint(e) s’ils sont mariés ou pacsés, c’est-à-dire qu’ils doivent avoir un lien fiscal avec le Luxembourg » interpelle sur ce point le Directeur de SLCA.

Pour finir, il nous donne un dernier conseil « l’assurance vie est également un bon levier car il vient s’ajouter à la mutuelle, l’assurance décès et RC, le tout plafonné à 672€ par personne dans le foyer fiscal ».

Moins connu du grand public et tout aussi avantageuse, l’épargne logement, avec le même plafond que l’assurance vie, et qui passera à 1..344€ l’an prochain.

Tout au long de l’année, les salariés luxembourgeois sont informés des possibilités d’optimiser leur situation fiscale.

Pour Franck Touvier, il est plus que primordial de s’y intéresser, d’une part, pour bénéficier d’un bon retour fiscal, et d’autre part, d’être accompagné d’un expert chaque année.