Nous devons cette nouvelle animation à post d’Ed Hawkins un scientifique du National Centre for Atmospheric Science de l’Université de Reading. Cette spirale animée montre l’évolution des températures depuis 1850, date à partir de laquelle la base de données anglaise HADCRUT4 autorise ce genre d’analyse.

On y voit différents événements – notamment l’impact à la hausse d’El Nino en 1877 ou à la baisse de 1880 à 1910 due à de nombreuses éruptions volcaniques. Depuis les années 50, une partie du réchauffement a été masquée par l’impact des aérosols, avant de devenir indiscutable depuis les années 80.

La théorie selon laquelle le réchauffement climatique serait une « fraude » selon Poutine a donc sérieusement du plomb dans l’aile. Rien de tel qu’un bon gif pour se remettre les idées en place. Mais les initiatives ne s’arrêtent pas là. Le réseau international d’organisations environnementales Friends of the Earth Australia  a récemment mis en ligne une plateforme de crowdfunding destinée à envoyer un politicien  – climato sceptique – dans l’espace.

Le but ? Admirer la planète de l’espace, un privilège appelé Overview Effect (jusque là réservé aux astronautes)… et constater les dégâts. « Notre vision est celle d’un monde où les besoins de chacun sont respectés tout en préservant l’avenir de notre environnement. La campagne #sendasceptictospace vise à donner à nos leaders mondiaux une chance de découvrir un nouveau point de vue quant à l’importance de protéger notre planète » explique Cam Walker, un porte-parole de l’association.

Le hashtag #SendAScepticToSpace est donc à votre disposition si vous souhaitez appuyer la campagne, nul doute que le nombre de candidats soumis par les internautes devrait explorer dans les prochaines semaines, certains avec une suggestion d’aller simple d’ailleurs.