Les légendes ne meurent jamais

Au sommet de leur art, ou fraîchement retraités après une vie faite d’exploits inouïs, ce sont plusieurs dizaines de sportifs qui ont perdu la vie au cours d’un accident en transport aérien. Tout récemment, c’est le monde du basket qui a dû dire au revoir à l’une de ses légendes, Kobe Bryant, l’arrière emblématique des Lakers de Los Angeles. Qui sont ces sportifs dont la vie a basculé si rapidement et cruellement, lors de crash aériens ?

Le 26 janvier dernier, aux alentours de 19h, heure du Luxembourg, une nouvelle a choqué le monde du sport et tout particulièrement du basket : Kobe Bryant, le quintuple champion NBA, MVP de la saison 2008 et double MVP des Finals, perdait la vie en Californie, dans un accident d’hélicoptère. Il était âgé de 41 ans. Sa fille de 13 ans, Gianna a également péri lors de cet accident, ainsi que plusieurs de ses coéquipières, leurs parents et entraîneurs. Immédiatement, le décès de Kobe (seul joueur de la ligue nord-américaine ayant deux maillots retirés, avec ses numéros 8 et 24) a bouleversé la planète, avec des hommages rendus par des milliers de fans anonymes, ses anciens coéquipiers mais aussi par les superstars d’autres sports, avec notamment Novak Djokovic ou Neymar Jr. Considéré comme un véritable mentor par la génération d’aujourd’hui et comme l’un des meilleurs joueurs de l’histoire, l’aura de Kobe restera intacte. Il avait débuté sa deuxième vie derrière la caméra et son court métrage d’animation « Dear Basketball » avait d’ailleurs été récompensé aux Oscars en 2018.

Personnage à part entière sur le circuit, parfois excessif voire grossier et souvent peu amical avec les médias au début de sa carrière, le golfeur américain Payne Stewart arborait un look unique, avec ses bérets colorés et autres pantalons « à la Tintin ». Eternel « deuxième » durant les premières années de sa carrière, il a ensuite remporté deux éditions de l’US Open de Golf, en 1991 puis en 1999, ainsi qu’un autre grand chelem, le USPGA en 1989. Il disparaît tragiquement le 25 octobre 1999 : son jet quitte Orlando pour rejoindre Dallas, mais après un peu plus d’un quart d’heure, il disparaît des radars. Celui qu’on a appelé le « jet fantôme » terminera donc sa course, aussi bizarre que cela puisse paraître, dans le Dakota du Sud. Payne Steward était alors âgé de 42 ans, et au top de sa carrière, car il avait remporté son second US Open 4 mois plus tôt, et avait participé à la victoire des Etats-Unis dans la Ryder Cup, à la fin du mois de septembre.

Le 19 janvier 2019, le footballeur argentin Emiliano Sala est officiellement transféré du FC Nantes au club de Cardiff City, pour environ 17 millions d’euros. Deux jours plus tard, après avoir salué ses désormais anciens coéquipiers nantais, l’attaquant embarque à bord d’un avion monomoteur à hélice. Celuici disparait en plein vol, au-dessus de la Manche, sans qu’aucun message de détresse ne soit envoyé. Quelques jours plus tard, et après plusieurs appels aux dons qui ont permis de récolter plus de 300 000 euros afin d’étendre les recherches, l’appareil est repéré au fond de l’eau. Le corps d’Emiliano Sala est alors identifié. Plus d’un an après l’accident, le corps du pilote n’a toujours pas été retrouvé, et les deux clubs se livrent une bataille judiciaire concernant le règlement de l’indemnité de transfert. A chaque match du FCNA joué au Stade de la Beaujoire, les supporters nantais rendent hommage à celui qui inscrit 42 buts en Ligue 1 sous le maillot jaune et vert.

Une tragédie qui a touché le monde du sport mais aussi le paysage audiovisuel français : les trois athlètes français Alexis Vastine, Camille Muffat et Florence Arthaud participaient à une émission qui devait être diffusée sur TF1 quand ils ont été victimes d’un accident entre deux hélicoptères, le 9 mars 2015, en Argentine. Le premier était un jeune boxeur de 28 ans, médaillé de bronze aux Jeux Olympiques de Pékin. Camille Muffat était quant à elle triple médaillée olympique aux JO de Londres, en 2012 : elle s’était notamment imposée sur le 400m nage libre. Elle avait 25 ans. Enfin, Florence Arthaud fut la première femme à remporter la Route du Rhum en 1990. Celle qu’on surnommait la « petite fiancée de l’Atlantique » a perdu la vie à l’âge de 57 ans. Dix personnes ont perdu la vie lors de cet accident, le tournage a été immédiatement interrompu et l’émission, qui devait être diffusée à l’été 2015, n’a jamais vu le jour sur les chaînes françaises.

Thurman Munson fut le capitaine de l’équipe des New York Yankees, club mythique de la MLB, dans lequel il a passé l’intégralité de sa carrière professionnelle entre 1969 et 1979. Il évoluait au poste de receveur et a remporté le trophée de Rookie de l’année en 1970, puis de MVP de la Ligue américaine en 1976, en plus d’être sélectionné à 7 reprises pour le All-Star Game. Durant l’été 1979, alors âgé de 32 ans, il s’entraîne à piloter son propre jet, un Cessna Citation, mais se loupe lors d’un atterrissage. A l’impact, il se brise la nuque, puis décède quelques minutes plus tard d’asphyxie, d’après les rapports officiels, qui concluent également à erreur de pilotage. L’accident s’est passé à l’aéroport d’Arkon-Canton, dans l’état de l’Ohio qui l’a vu naître. Les Yankees de New York ont depuis retiré son jersey estampillé du numéro 15 en son honneur.

Avec un record d’invincibilité de 49-0, dont 43 par KO, Rocky Marciano fut durant près de 60 ans le boxeur avec le plus grand nombre de victoires sans avoir connu la défaite, avant de se faire détrôner par Floyd Mayweather en 2015 (50 victoires en autant de matchs) et plus récemment par le thaïlandais Wanheng Menayothin et ses 54 combats et victoires. Le 31 août 1969, la veille de son 46ème anniversaire, il décède dans un crash d’avion privé, près de Des Moines, dans l’état de l’Iowa. Avec son crochet du droit ravageur, certains le considèrent encore aujourd’hui comme le meilleur poids lourd de l’histoire de la boxe anglaise. Quelques mois avant sa mort, et à la retraite depuis près de 15 ans, il avait participé à un match fictif, le mettant en scène contre Mohamed Ali : 75 rounds d’une minute ont été filmés, les deux boxeurs ne lâchant pas véritablement leurs coups, et le résultat a été déterminé par un ordinateur. Le combat virtuel, « The Super Fight », a été diffusé en janvier 1970 et s’est terminé par une victoire de Marciano par KO au 13ème round !