Voici en résumé l’avis de Bank of America Merrill Lynch, qui dans une note début septembre relance l’hypothèse de Nick Bostrom selon laquelle il y a une probabilité importante (une chance sur trois à peu près donc) que nous soyons déjà à l’intérieur de la Matrice.

 

Après une série de consultations auprès de chercheurs en avril dernier, BAML livre en effet ses conclusions :

 

« Many scientists, philosophers, and business leaders believe that there is a 20-50% probability that humans are already living in a computer-simulated virtual world. In April 2016, researchers gathered at the American Museum of Natural History to debate this notion. The argument is that we are already approaching photorealistic 3D simulations that millions of people can simultaneously participate in. It is conceivable that with advancements in artificial intelligence, virtual reality, and computing power, members of future civilizations could have decided to run a simulation of their ancestors. »

 

visuel-beast

Les implications en matière d’investissement – ou de karma – ne sont pas précisées, mais le futur nous offrirait trois hypothèses d’évolution : extinction, posthumanisme ou la poursuite du « jeu » actuel, dans lequel notre existence ne serait donc que simulée.